MEDIAS                                                                                                                                                                               

Le hors-jeu, de l'impossibilité de le reconnaître avec certitude.                                                  
Le juge de touche doit avoir un oeil sur le ballon, le porteur du ballon, ses coéquipiers, ainsi qu' au moins un à           
quatre défenseurs. Le médecin espagnol, Francisco Belda Maruenda, dit en 2005, dans un article en  vue du
British Medical Journal, que cela n' est,  humainement parlant, pas possible.
Dans une telle situation, les yeux et le cerveau sont totalement dépassés.
Afin de se focaliser dans des allers et retours entre le ballon et un joueur, l' oeil doit bouger par saccades.
Pour cela, il nécessite chaque fois 130 millisecondes, le temps qu' un joueur se déplace de 50  à 80 cm.
Chaque changement  de regard vers d'autres joueurs exige le même temps.
De plus, les yeux doivent s'adapter à différentes distances et les choses se compliquent en raison des
mouvements rapides et imprévisibles des joueurs et du ballon, ce qui peut durer quelques centaines de ms.
Maruenda conclut  que les erreurs d'arbitrage sont inévitables et demande des moyens techniques pour le contrôle du hors-jeu  ( voir aussi  http://www.bmj.com/cgi/content/full/329/7480/1470 )
 
Il paraît évident que dans la plupart des cas, l' oeil du spectateur, de l'arbitre et du juge de touche est incapable
de reconnaître un hors jeu.
Il ne s'agit donc pas de mauvaise foi des spectateurs ou des juges mais simplement d'une limite humaine à la
perception visuelle simultanée de deux actions plus ou moins éloignées l'une de l'autre.
 
Joueurs, dirigeants, spectateurs et journalistes, soyez donc plus circonspects lors de vos jugements sur
l' arbitrage et évitez les contestations pendant et même après le match.

   Compte-rendu des matchs P2B

Le 7 novembre 2010,  FC Flénu   2  -  2   Vacresse
Bravo Flénu ! Bon football, beau spectacle contre une belle équipe.
Le groupe que l'on croyait en spirale négative a montré qu'il pouvait s'en sortir.
Il s'agira de confirmer lors du prochain déplacement à Bray.
Auparavant, ce jeudi 11 novembre à 14h30 en Coupe P1-P2 à domicile, Flénu aura à coeur
de faire bonne figure face à Solre s/Sambre une équipe de P1 moyennement classée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

                                      

 

                                                          

 

 

                                                              dancing ghoul animated gif