Sommaire :  Les formateurs , Les horaires , La formation mentale , Foot et science

Vocabulaire pour  VVVVVVVV...aincre
      Vitesse    :   rapidité, promptitude, accélération
      Vivacité   :   vivacité de mouvement et de décision
      Vigilance :  surveillance attentive, sans défaillance
      Virtuosité : habileté et talent
      Volonté    :   détermination, opiniâtreté
      Vigueur  :    ardeur, énergie, force
      Vaillance :   courage devant les difficultés et la souffrance
      Vista  :  perception visuelle locale et globale du déroulement du jeu  ( si elle est intuitive, elle procède de
                     l' intelligence collective )

Les formateurs  2015-2016

Equipes

 Noms et adresses

Téléphones

Seniors A                     Philippe Venturoso 0476 85 08 88

Seniors  T2

Jean-Charles Fabrel

0475 32 52 36

Juniors U21

Jean-Michel Saussez

0473 74 09 96

Scolaires 16 ans U17 A Alessandro Pirnaci 0496 38 30 82

Scolaires 15 ans U17 B

David Urbain

0475 22 43 97

Cadets 14 ans U15

Etienne Luxque

0478 25 62 73

  13 ans   U14 Jean-Luc Dieu

0474 55 12 73

  12 ans   U13 Serge Libert

0476 90 67 12

  11 ans   U12 Jeremy Beeckmans

0498 03 84 60

  10 ans   U11 Frederic Naem

0495 21 68 60

    9 ans   U10 Cassian Belot

0497 15 51 27

    8 ans   U9 Mohammed Benyaich

0499 80 45 64

    7 ans   U8 Dave Masson 0470 96 07 18
    6 ans   U7 Freddy Rossignol

0486 68 88 15

               
     
     

 La saison 2015-2016  

 Préparation

 

Les horaires des entraînements 2015-2016

         Lundi         Mardi        Mercredi          Jeudi     Vendredi
 5/5      U7       17h00 à 18h00     17h00 à 18h00
 5/5      U8       17h00 à 18h00     17h00 à 18h00
 5/5      U9       17h00 à 18h00     17h00 à 18h00
 8/8      U10  18h00 à 19h15     18h15 - 19h15    
 8/8      U11  18h00 à 19h15       17h00 à 18h00  
 8/8      U12       18h15 - 19h15     18h15 à 19h15
 8/8      U13       18h15 - 19h15     18h15 à 19h15
 11/11  U14       14h30 à 15h45     18h15 à 19h15
 11/11  U15       19h30 à 20h45     19h30 à 20h30
 11/11  U17A  18h00 - 19h30     15h30 à 16h45    
 11/11  U17B     17h45 à 19h15     18h00 à 19h15  
 11/11  U21     17h45 à 19h15     18h00 à 19h15  
      P2 B     19h30 à 21h00     19h30 à 21h00  

 

La formation mentale.

 

La notion d’esprit sain dans un corps sain est connue depuis l’antiquité pour promouvoir

le développement harmonieux  des individus.

Cela reste évident pour la pratique des sports individuels et collectifs.

 

Les formateurs abordent les domaines purement physiques, mais le mental reste trop

souvent le parent pauvre.

La perception du grand public est forcément réductrice, car il ne voit souvent que

vingt-deux types courant bêtement après un ballon.

Mais le football est un sport bien plus complexe qu’il lui paraît

 

Le football est avant tout un sport d’équipe, ce n’est pas un défilé d’exploits solo, mais

un collectif où l’individu doit se fondre.

Les pratiquants, formateurs et dirigeants le savent, mais qu’en est-il dans la pratique de

tous les jours, dans les choix de formation, dans les stratégies de recrutement ?

Il est évident que la préparation mentale est essentielle pour compléter le physique.

La préparation mentale s’effectue à trois niveaux :

                                         1 – La psychologie individuelle.

                                         2 – L’intelligence du geste.

                                         3 – L’intelligence collective.

 

La psychologie individuelle.

 

La psychologie du sport, une science méconnue, apparue au début des années 70,

dont l’efficacité est scientifiquement prouvée, ne peut être exercée que par des

professionnels que la plupart des club belges ne peuvent s’offrir, faute de moyens.

 

Cependant, les formateurs doivent rester attentifs au mental des joueurs, mais aussi à

leur propre mental.

Gare aux jugements négatifs qui sont destructeurs si ils ne sont pas suivis de conseils

de «  remédiation «  convaincants.

La confiance est communicative dans le noyau et primordiale si elle émane du coach.

Elle donne l’envie de jouer pour atteindre un objectif ou simplement pour s’amuser.

 

Les joueurs  seront plus efficaces si ils sont « bien dans leur peau », et particulièrement

le jour du match, tôt le matin, s’ils commencent par une mise en condition mentale avec

l’imagerie mentale ou la remémoration verbale ou en pensées des objectifs.

 

Pour venir au match avec des pensées positives, il est important de mettre en veille les

soucis et les tracas quotidiens.

L’entrée aux vestiaires n’est pas anodine, si elle est considérée comme une entrée dans

une bulle, celle du collectif, où la concentration est de rigueur, dans le calme, à l’abri

des défoulements et excès verbaux ou gestuels.

Autrement dit, ce n’est pas le moment de s’envoyer des vannes ou des équipements.

 

Peut commencer, alors, la consolidation du collectif, en se remémorant, ensemble,

de belles phases de jeu réussies, même celles vues à la télé.

Les conseils d’avant match du coach permettent à chaque joueur de se situer  dans

l’organisation collective de l’équipe.

Avant le départ au terrain, les joueurs, en cercle se tenant par les mains, fusionneront

leurs énergies en une volonté unique pour tenter d’accéder au niveau supérieur de

l’intelligence collective.

 

 

 

L’intelligence du geste.

 

Le moindre de nos gestes est initié et dirigé par le cerveau, le siège du mental.

Le cerveau intègre de nombreuses données par l’intermédiaire des sens comme la vue,

l’ouie et même le toucher, pour commander les gestes sportifs.

La vue du footballer lui permet d’évaluer les distances et de visualiser des trajectoires

avant d’exécuter une passe ou un coup de pied arrêté.

Sa perception de l’espace lui permettra de faire les meilleurs choix d’action.

 

L’entraînement répétitif des gestes sportifs améliore le taux de réussite avec ce qu’on

peut appeler la mémoire des gestes.

Comment fonctionne cette mémoire ?

L’imagerie médicale permet d’observer, dans le cerveau, les réseaux de neurones en

activité pour commander et diriger des gestes sportifs.

Dans le cas de gestes répétitifs, le cerveau garde une empreinte des réseaux activés, ce

qui les réactive spontanément quand besoin est ou simplement en y pensant.

Cela explique les automatismes, mais aussi l’intelligence du geste, car il suffit de penser

et de visualiser une trajectoire pour améliorer le taux de réussite des gestes sportifs.

 ( à ne pas oublier dans les coups francs et les coups de coin )

 

Les joueurs de football peuvent faire usage de l’imagerie mentale, comme le font depuis

longtemps les golfeurs, les sauteurs, les lanceurs, les skieurs, les joueurs de basket etc …

 

L’intelligence collective.

 

On peut la définir comme un état de compréhension intime et intuitive d’un groupe

d’individus qui agit et réagit comme un ensemble avec une conscience propre et auquel

chaque individu est subordonné.

La nature nous fournit de nombreux exemples d’intelligence collective, les colonies de

fourmis, d’abeilles, d’oiseaux, les bancs de poissons etc…

 

Chez l’homme, on l’appelle complicité, connivence, esprit de groupe.

Sur un terrain de football, on constate qu’une équipe peut être un tout, doté de qualités

nouvelles, bien plus que la somme de talents individuels.

C’est l’intelligence collective.

 

Des clubs professionnels qui ont constitué une équipe sur le papier, en additionnant

des renoms, l’ont oublié et en ont payé les conséquences.

Faire un bon groupe, c’est le rêve de tout entraîneur, mais il faut de la patience avec une

stratégie de stabilité, sécurisante pour tous, joueurs, coach, dirigeants.

 

Conclusion

La théorie, c'est bien, mais comment la mettre en pratique ?
Comment rompre avec l'immobilisme, l'auto-satisfaction, et une conception minimaliste de la formation ?
Les dirigeants et les formateurs se doivent  de donner le ton pour une évolution en douceur de la formation
des jeunes en particulier.
 
Sans leur parler de neurones ou d'intelligence collective, il est possible de leur rappeler souvent que le jeu
collectif prime sur l'exploit individuel.
Il est possible de leur parler du rituel d'avant match au vestiaire en leur laissant le choix du scénario, en le
respectant, mais en veillant à ce qu'il fasse l'unanimité.
 
À méditer :  
Psychologie : Encouragement subliminal.  ( Le Soir du 22 mars 2008, page Science & Santé )
Penser à un mouvement peut suffire à le déclencher avant que l'on ne décide de le faire consciemment.
Selon une nouvelle étude publiée dans Science, il semblerait qu'un petit mot d'encouragement subliminal
ajouterait une motivation pour la réalisation de ce mouvement.
On doit cette conclusion à Henk Aarts et ses collègues de l' université d'Utrecht.
Ceux-ci ont montré à des gens des mots en rapport avec le mouvement demandé, puis mesuré leur performance dans un exercice de préhension.
Les sujets qui ont vu des mots encourageants tels que "bien", ont réagi plus fortement et plus rapidement
que les autres. ( Journal Le Soir du samedi 22 mars 2008, page Science & Santé )
 

 Le foot et la science. 

" Le savoir collectif est une arme  qui se recharge en générant la confiance "

  
Naissance d'un groupe productif.
Un ensemble d'individus ne pourra être considéré comme un groupe, que s'il est plus efficace
que des individus réunis uniquement pour leurs compétences individuelles.
En effet, la croissance d'un groupe et l'émergence de l'énergie groupale sont la conséquence
de la perception d'un objectif commun et de la qualité des relations entre les membres.
 
L'objectif commun est défini et accepté par l'ensemble des acteurs ( par ex.  coach + joueurs )
qui auront la possibilité de s'auto-évaluer dans la perspective d'une dynamique de groupe et des
objectifs personnels et collectifs.
 
Les relations entre les membres qui expriment la volonté de travailler ensemble, fera naître
un esprit d'équipe où l'action collective prime sur l'action individuelle.
 
La croissance de l'esprit d'équipe d'un groupe n'est pas toujours spontanée et demande même
d'être travaillée et entretenue en fonction des adaptations aux objectifs qui ne sont  que
temporairement " coulés dans le béton ".
Ce travail peut s'accomplir au cours de "debriefings" participatifs où les participants écoutent
et échangent des idées positives et négatives, générées par l'expérience organisée ou fortuite.
Faut-il rappeler que l'échec, même s'il compromet un résultat immédiat, doit être porteur
d'enseignements utiles à l'amélioration du groupe, ne fût-ce qu'en évitant les erreurs du passé.
Ce travail par l' "apprentissage expérientiel" du modèle 70:20:10 trouve sa source dans des
études qui démontrent que 70% du savoir provient de l'expérience, 20% du contact avec
les autres et seulement 10% par des cours structurés.
Par conséquent, la formation expérientielle représente 90% de toute la connaissance acquise.
 
Dans le sport d'équipes, la croissance de l'énergie groupale sera doublement récompensée
par une meilleure compétitivité et le bonheur collectif du succès.
 
La frappe et l'effet Magnus
Le type de frappe dite "frappe enveloppée" vise à donner une trajectoire courbe au ballon , par ex.
lors de coups de pieds arrêtés.
L'effet donné au ballon est dû à sa rotation sur lui-même, une moitié de sa surface fait rotation dans
la direction du déplacement et selon le principe de Bernoulli, augmente le pression de l'air de ce côté de la balle, l'autre moitié fait rotation en sens inverse, diminuant la pression de son côté et
 faisant dévier le ballon du côté de la basse pression.
 
Ecoulement turbulent et écoulement laminaire d'un fluide  ( l'air en l'occurence )
Le second phénomène est celui du fluide turbulent comparé au fluide laminaire.
En début de trajectoire, le ballon se déplaçant à grande vitesse crée des turbulences qui freinent
l'effet Magnus, mais quand le ballon commence à ralentir et que l'écoulement de l'air devient
laminaire, l'effet Magnus retrouve son influence originale et courbe la trajectoire du ballon d 'autant
plus brusquement que la force de rotation du ballon aura été préservée .
Un exemple célèbre.
Lors d'un match France-Brésil, en 1998, Roberto Carlos marque un but surprenant sur coup-franc
à 35m du but. Après la frappe du brésilien, le ballon contourne le mur par la droite  et il semblait
tellement flagrant que le tir passerait loin du cadre qu' un ramasseur de balle, instinctivement, baissa
la tête. Soudain, en fin de trajectoire, le ballon accentua sa déviation vers la gauche et rentra dans le but via le poteau.
Fabien Barthez et ses équipiers furent très surpris  et incrédules sur le moment.

Retour  Formateurs                                    

De la difficulté de jouer une tête offensive sur coup de coin.
Analyse :
Une défense possède un avantage certain, avec un gardien et des défenseurs pouvant
dévier le ballon hors cadre ( théoriquement dans un rayon de 270° ).
Par contre, la frappe ou la déviation d'un attaquant doit être cadrée ( 90° vers le but ).
Cet avantage des défenseurs peut être réduit par différentes tactiques et scénarios préparés
par l'équipe adverse.
Par exemple :
1 - Le botteur de coup de coin impose une trajectoire au ballon que ses coéquipiers
     connaissent. Le type de botté a été déterminé et répété aux entraînements.
2 - La trajectoire présumée du ballon facilite les déplacements offensifs ou contre-défensifs
     des attaquants.
3 - La frappe aérienne de l'attaquant, exercice au timing difficile, peut être facilitée par
     deux options :
     La course avec élan permet de sauter plus haut.
     La frappe en apesanteur au sommet de la parabole de saut, gagnera en précision.

 

Ceci  n'est pas un dopage !
La grenade favorise la récupération musculaire des sportifs touchés par une blessure et un repos forcé.
Il est démontré qu'un repos de 15 jours peut suffire pour observer une fonte du quadriceps de 15 à 20%
et une perte de force estimée de 25 à 30%.
Pour maintenir et reprendre de la masse musculaire, on ne peut donc faire l'économie de l'exercice physique avec
un apport supplémentaire de proteïnes.
La société ProCell installée à Enghien a planché sur une barre alimentaire à l'extrait de grenade qui favorise
la récupération musculaire.
ProCell a développé le complément alimentaire Myostim qui porte le label  Sport Protect qui satisfait aux
normes anti-dopage.